Tous les trois étudiants en école de commerce nous avons suspendu nos études pendant un an pour partir à travers le monde rencontrer des chrétiens engagés auprès des plus pauvres. Nous avons voulu aller dans les périphéries dont parle le pape François, dans ces frontières géographiques mais aussi existentielles à la rencontre des plus marginalisés (délinquants, prostituées, malades, handicapés, réfugiés…). Nous avons participé à 4 missions d’un mois et demi sur 4 continents : au Chili avec l’association Misericordia, au Cambodge avec les sœurs du Bon Pasteur, au Bénin dans un hôpital tenu par les frères de St Jean de Dieu et en Jordanie dans le centre Notre Dame de la Paix.

[cml_media_alt id='3258']Les communautés rencontrées par Petit à Petit[/cml_media_alt]

Les communautés rencontrées par Petit à Petit

L’Eglise doit sortir d’elle même, elle doit aller aux périphéries géographiques, humaines et existentielles (…), là où résident le mystère du péché, de la douleur, de l’injustice, de la souffrance…